Présent

  

je me charge
tu te charges
il se charge
nous nous chargeons
vous vous chargez
ils se chargent

je me suis char
tu t'es char
il s'est char
nous nous sommes chargés
vous vous êtes chargés
ils se sont chargés

Imparfait

  

je me chargeais
tu te chargeais
il se chargeait
nous nous chargions
vous vous chargiez
ils se chargeaient

je m'étais char
tu t'étais char
il s'était char
nous nous étions chargés
vous vous étiez chargés
ils s'étaient chargés

je me chargeai
tu te chargeas
il se chargea
nous nous chargeâmes
vous vous chargeâtes
ils se chargèrent

je me fus char
tu te fus char
il se fut char
nous nous fûmes chargés
vous vous fûtes chargés
ils se furent chargés

je me chargerai
tu te chargeras
il se chargera
nous nous chargerons
vous vous chargerez
ils se chargeront

je me serai char
tu te seras char
il se sera char
nous nous serons chargés
vous vous serez chargés
ils se seront chargés

Présent

  

que je me charge
que tu te charges
qu'il se charge
que nous nous chargions
que vous vous chargiez
qu'ils se chargent

Passé

  

que je me sois char
que tu te sois char
qu'il se soit char
que nous nous soyons chargés
que vous vous soyez chargés
qu'ils se soient chargés

Imparfait

  

que je me chargeasse
que tu te chargeasses
qu'il se chargeât
que nous nous chargeassions
que vous vous chargeassiez
qu'ils se chargeassent

que je me fusse char
que tu te fusses char
qu'il se fût char
que nous nous fussions chargés
que vous vous fussiez chargés
qu'ils se fussent chargés

Présent

  

je me chargerais
tu te chargerais
il se chargerait
nous nous chargerions
vous vous chargeriez
ils se chargeraient

Passé

  

je me serais char
tu te serais char
il se serait char
nous nous serions chargés
vous vous seriez chargés
ils se seraient chargés

Présent

  

charge-toi
chargeons-nous
chargez-vous

Passé

  

-
-
-

Présent

 
se charger

Passé

 
s'être char

Présent

se chargeant

Passé

-
s'étant char

Présent

en se chargeant

Passé

en s'étant char
 

Verbe se charger

Le verbe se charger est un verbe du 1er groupe.
Le verbe se charger possède la conjugaison des verbes en : -ger
Le verbe se charger se conjugue avec l'auxiliaire être.
Le verbe se charger est un verbe pronominal. Il est donc toujours conjugué avec un pronom réfléchi. Le verbe se charger est la forme pronominale du verbe: Charger.
La voix passive peut être utilisée pour le verbe charger car celui-ci est de type transitif direct.
Le verbe se charger est du premier groupe. Il possède donc les terminaisons régulières du premier groupe. On pourra le conjuguer sur le modèle du verbe aimer. Suivez ce lien pour voir toutes les terminaisons de la conjugaison des verbes du premier groupe : conjugaison des verbes du premier groupe.

Cependant, bien que les terminaisons soient parfaitement régulières, le radical, lui, peut subir de nombreuses variations ou présenter plusieurs particularités.
Le verbe se charger possède la conjugaison des verbes en : -ger. Les verbes en -ger ont un « g » sur la dernière syllabe de leur infinitif. Ces verbes présentent la particularité devant les terminaisons commençant par « a » ou « o » de rajouter au radical la lettre « e » devant une terminaison tonique afin de conserver le son « ge »: « nous mangeons », « il mangeait ». Cette particularité de conservation du son se retrouver aussi avec les verbes en -cer qui transforment le « c » en « ç » devant un « a » ou un « o ».
A noter:
- les verbes en -guer conservent le « u » à toutes les formes et ne sont pas concernés par cette particularité.
- les verbes en -éger possèdent en plus une autre particularité: le « é » se change en « è » devant un « e » muet.

Le verbe se charger est la forme pronominale du verbe charger. La voix pronominale ou construction pronominale est une sorte d'intermédiaire entre la voix active et la voix passive. Le sujet effectue et subit l'action. A la forme pronominale, les pronoms réfléchis sont utilisés. Le pronom réfléchi est un pronom personnel qui remplit une fonction de complément et qui est de la même personne que le sujet du verbe. Il varie selon les six personnes de la conjugaison: « me », « te », « se », « nous », « vous », « se ».
Options du moteur de conjugaison
Forme pronominale:
Choix de la voix:
Choix de l'auxiliaire:
Choix du genre:
Forme négative:
Forme interrogative:
Couleurs:
Partagez cette conjugaison
Suivez-nous
CHARGER : v. tr. Garnir d'une charge. Charger un cheval, un mulet. L'architecte a trop chargé ce mur. Ce bateau est chargé de vin, de sel. Charger un navire. Vous vous chargez d'un fardeau beaucoup trop pesant. On dit aussi, avec interversion des compléments, Charger un fagot sur ses épaules. Charger des pierres sur une voiture. Charger des marchandises sur un bateau, sur un navire ou dans un navire.
Charger une voûte, Y joindre le poids des matériaux nécessaires pour en contenir l'effort.
Le temps se charge, Il se couvre de nuages et se dispose à la pluie. On dit aussi Le temps est chargé, Il est couvert.
Fig., Charger un homme de coups, Le battre avec excès. Charger quelqu'un d'injures, d'opprobres, de malédictions, Lui dire beaucoup d'injures, l'accabler d'opprobres, de malédictions.
Fig., Charger sa conscience de quelque chose, Prendre quelque chose sur sa conscience et s'en rendre responsable devant Dieu.
Fig., Charger quelqu'un d'un crime, d'une faute, etc., L'en accuser. Ils ont voulu le charger de ce crime. Pourquoi me charger de vos sottises? Se charger d'un crime, d'une faute, En prendre la responsabilité.
Fig., Charger sa mémoire de quelque chose, Mettre une chose dans sa mémoire, s'appliquer sérieusement à la retenir. Il ne faut pas trop charger la mémoire des enfants, Il ne faut pas les obliger à retenir trop de choses.
Charger un compte, un article, signifie aussi, dans le langage commercial, Exagérer le montant des frais dans un compte, etc. Cette maison a la réputation de charger ses comptes. Il y a beaucoup d'abus sur cette place, tous les frais sont chargés.
Il signifie aussi Peser sur. Cette poutre charge trop la muraille. Cela chargera trop cet homme. Cette malle chargerait trop la voiture.
Cette nourriture charge l'estomac, Elle pèse trop sur l'estomac, parce qu'elle est difficile à digérer. Avoir l'estomac chargé.
Il signifie par exagération Mettre avec profusion certaines choses sur une autre. Charger une table de mets. Se charger la tête d'ornements sans goût.
Il se dit figurément, dans le même sens, surtout en parlant des Ouvrages de l'esprit. Charger d'incidents une pièce de théâtre. Charger un discours de figures, un ouvrage de citations, de notes, etc.
Il signifie en outre figurément Imposer quelque charge, quelque condition onéreuse. Charger le peuple, un pays, les charger d'impôts, Mettre de trop fortes impositions sur le peuple, sur un pays.
Charger une terre d'une redevance, une succession d'un legs, Établir, imposer une redevance sur une terre, grever une succession d'un legs. Voyez GREVER.
CHARGER DE signifie aussi Donner commission, donner ordre pour l'exécution de quelque chose, pour la conduite de quelque affaire. On l'a chargé de porter la parole. Charger un avocat d'une cause. De quelles fonctions est-il chargé? On dit de même Charger quelqu'un de ses pouvoirs, de sa procuration.
SE CHARGER DE signifie Prendre le soin, la conduite de quelque chose. Vous vous chargez là d'un emploi bien difficile. Je ne veux pas me charger de cette affaire. Il a refusé de se charger des papiers, de se charger de la garde de ce trésor. Vous vous êtes chargé de lui parler. Il s'est chargé de la distribution des fonds. Je me charge de tout.
Se charger de quelqu'un, Se charger de le nourrir, de l'élever, etc. Je me charge de cet enfant.
CHARGER, en termes de Droit criminel, signifie Déposer contre quelqu'un, dire des choses qui tendent à le faire condamner. Les témoins, les dépositions le chargent beaucoup. Il est bien chargé par les aveux de son complice.
Il signifie aussi Mettre dans une arme à feu ce qu'il faut de poudre, de plomb, etc., pour tirer un coup. Charger un revolver, un fusil. Les soldats chargèrent leurs armes ou absolument chargèrent.
Charger une mine, Mettre dans une mine ce qu'il faut de poudre pour produire l'effet qu'on attend.
En termes de Physique, Charger une bouteille de Leyde, une batterie électrique, etc., Y accumuler une quantité d'électricité assez considérable pour que les effets en deviennent sensibles. On dit aussi Charger d'électricité.
Charger un fourneau, un poêle, Garnir un fourneau de charbon, de minerai, de bois, etc.
En termes de Postes, Charger une lettre, un paquet, Y insérer des billets de banque, des valeurs et en faire une déclaration au bureau de poste envoyeur. Lettre chargée.
En termes de Peinture, il signifie Représenter avec exagération les traits, la figure d'une personne, pour la rendre ridicule, sans qu'elle cesse d'être reconnaissable. Charger un portrait.
Il signifie aussi, dans le langage ordinaire, Exagérer avec malignité les défauts de quelqu'un. Le portrait que tel auteur fait de cet homme est trop chargé.
Il se dit encore généralement de Toute exagération en matière d'art ou de littérature. Cet acteur charge son rôle, charge trop. Les caractères sont trop chargés dans ce roman.
Charger un récit, une histoire, une description, Y ajouter, l'amplifier beaucoup. Ce poète charge ses descriptions. Cette description est trop chargée. On dit quelquefois absolument Charger, dans le même sens. Ce que vous dites là n'est pas possible, vous chargez.
Il signifie, en termes de Guerre, Marcher vers l'ennemi et l'attaquer avec impétuosité. Nous chargeâmes si vigoureusement l'aile droite que nous la fîmes plier. Intransitivement, On commanda à la cavalerie de charger. On dit aussi d'un sanglier, Il a chargé.

Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935

Voici la liste complète des verbes possédant une conjugaison identique au verbe se charger :