La voix ou forme pronominale

La voix pronominale ou construction pronominale est une sorte d'intermédiaire entre la voix active et la voix passive. Le sujet effectue et subit l'action.

Exemples:
  • Active: le sujet effectue l'action "Je montre".
  • Passive: le sujet subit l'action "Je suis montré".
  • Pronominale: le sujet effectue et subit l'action "Je me montre".

Certains verbes n'existent qu'à la forme pronominale. On dit alors que ce sont des verbes pronominaux comme: se souvenir, s'enfuir...


Les pronoms réfléchis

A la forme pronominale, les pronoms réfléchis sont utilisés. Le pronom réfléchi est un pronom personnel qui remplit une fonction de complément et qui est de la même personne que le sujet du verbe. Il varie selon les six personnes de la conjugaison.

Voici la liste des six pronoms réfléchis qui varient selon les six personnes de la conjugaison:
  • me : "je me"
  • te : "tu te"
  • se : "il/elle se"
  • nous : "nous nous"
  • vous : "vous vous"
  • se : "ils/elles se"


Elision des pronoms réfléchis

Lorsque la première lettre du verbe est une voyelle ou un « H muet », on dit qu'il y a une élision du pronom. Lors de l'élision du pronom, le "e" des pronoms réfléchis me/te/se s'efface et est remplacé par une apostrophe. La liste des pronoms réfléchis devient alors selon les six personnes de la conjugaison :
  • m'
  • t'
  • s'
  • nous
  • vous
  • s'
Cette élision apparaît notamment pour les verbes pronominaux commençant par s'en: "s'en aller", "s'en vouloir".


Conjugaison à l'impératif

A l'impératif il est à noter qu'on place un trait d'union entre le verbe et le pronom personnel pour les verbes pronominaux. se souvenir => "souviens-toi", s'en aller => "va-t'en".


Utilisation de l'auxiliaire à la forme pronominale

Aux temps composés de la forme pronominale, on utilise exclusivement l'auxiliaire être, conjugué au temps et au mode du temps simple correspondant (par exemple, le futur pour obtenir le futur antérieur), auquel on ajoute le participe passé du verbe concerné :
Exemple: "Elle se lave", "Elle s'est lavée"


Accord du participe passé

Il y a une exception avec les verbes pronominaux qui, même s'ils se conjuguent à la forme pronominale avec l'auxiliaire "être", s'accordent avec leur complément d'objet direct (COD) avec la même rêgle que s'ils étaient conjugués avec l'auxiliaire "avoir". Le verbe s'accorde donc avec son complément d'objet direct s'il est placé devant lui dans la phrase.

Exemples d'accord avec le COD:
Avec les verbes pronominaux réfléchis et réciproques, si le COD est le pronom réfléchi ("se") qui renvoie au sujet, il y a accord car le sujet fait l'action sur lui même: "ils se sont lavés", "elles se sont battues".
Par contre, lorsque le pronom réfléchi ("se") n'est pas le COD, alors le participe passé s'accorde avec son COD seulement si celui-ci est placé devant le verbe dans la phrase: "la somme qu'ils se sont partagée était considérable", "les ennuis qu'ils se sont attirés".

Exemple de cas ou le participe passé ne s'accorde pas avec COD:
"ils se sont attiré des ennuis" ici le COD est situé après le verbe.
Enfin, dernière exception, certains verbes, comme se plaire, se complaire, se déplaire, se rire, se convenir, se nuire, se mentir, s'en vouloir, se ressembler, se sourire, se suffire, se survivre ainsi que leurs dérivés, restent invariables.