Présent

  

je porte
tu portes
il porte
nous portons
vous portez
ils portent

j'ai porté
tu as porté
il a porté
nous avons porté
vous avez porté
ils ont porté

Imparfait

  

je portais
tu portais
il portait
nous portions
vous portiez
ils portaient

j'avais porté
tu avais porté
il avait porté
nous avions porté
vous aviez porté
ils avaient porté

je portai
tu portas
il porta
nous portâmes
vous portâtes
ils portèrent

j'eus porté
tu eus porté
il eut porté
nous eûmes porté
vous eûtes porté
ils eurent porté

je porterai
tu porteras
il portera
nous porterons
vous porterez
ils porteront

j'aurai porté
tu auras porté
il aura porté
nous aurons porté
vous aurez porté
ils auront porté

Présent

  

que je porte
que tu portes
qu'il porte
que nous portions
que vous portiez
qu'ils portent

Passé

  

que j'aie porté
que tu aies porté
qu'il ait porté
que nous ayons porté
que vous ayez porté
qu'ils aient porté

Imparfait

  

que je portasse
que tu portasses
qu'il portât
que nous portassions
que vous portassiez
qu'ils portassent

que j'eusse porté
que tu eusses porté
qu'il eût porté
que nous eussions porté
que vous eussiez porté
qu'ils eussent porté

Présent

  

je porterais
tu porterais
il porterait
nous porterions
vous porteriez
ils porteraient

Passé

  

j'aurais porté
tu aurais porté
il aurait porté
nous aurions porté
vous auriez porté
ils auraient porté

Présent

  

porte
portons
portez

Passé

  

aie porté
ayons porté
ayez porté

Présent

 
porter

Passé

 
avoir porté

Présent

portant

Passé

porté
ayant porté

Présent

en portant

Passé

en ayant porté
 

Verbe porter

Le verbe porter est un verbe du 1er groupe. Il est très fréquemment employé en conjugaison.
Le verbe porter possède la conjugaison des verbes en : -er
Le verbe porter se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
Le verbe porter est de type transitif direct, transitif indirect, intransitif.
Le verbe porter peut se conjuguer à la forme pronominale: Se porter
La voix passive peut être utilisée pour le verbe porter car celui-ci est de type transitif direct.
Le verbe porter est du premier groupe. Il possède donc les terminaisons régulières du premier groupe. On pourra le conjuguer sur le modèle du verbe aimer. Suivez ce lien pour voir toutes les terminaisons de la conjugaison des verbes du premier groupe : conjugaison des verbes du premier groupe.

Le verbe porter possède la conjugaison des verbes en : -er. Les verbes en -er sont tous réguliers (sauf pour le verbe aller qui est complètement irrégulier et donc du 3ème groupe). Les terminaisons du premier groupe ne présentent aucune variation, ni exception.
A noter: bien que les terminaisons soient parfaitement régulières, certains types de verbes du premier groupe en -cer, -ger, -yer, -eter, -eler, -é-consonne(s)-er, -e-consonne-er ainsi que le verbe envoyer et ces dérivés possèdent un radical, qui lui, subit de nombreuses variations lors de la conjugaison.
Options du moteur de conjugaison
Forme pronominale:
Choix de la voix:
Choix de l'auxiliaire:
Choix du genre:
Forme négative:
Forme interrogative:
Couleurs:
Partagez cette conjugaison
Suivez-nous
PORTER : v. tr. Soutenir quelque chose, être chargé de quelque poids. Porter un sac de blé. Porter un ballot de livres. Porter du bois. Porter de l'eau. Porter sur la tête. Porter sur le dos. Porter sur les épaules. Porter à bras. Porter dans ses bras. Porter une hotte. On le portait dans une chaise. Vous ne pouvez porter cela d'une main.
Porter la queue de quelqu'un, Soutenir la queue de sa robe afin qu'elle ne traîne pas.
Prov. et fig., Chacun porte sa croix en ce monde, Il n'y a personne qui n'ait ses afflictions particulières.
Fig., Avoir plus de travail, plus d'affaires qu'on n'en peut porter, Être chargé de tant de travail, d'une si grande quantité d'affaires, qu'on n'y saurait suffire.
Fig., Porter tout le poids des affaires, En être chargé seul, en avoir seul tout le travail.
Fig., Il en portera la peine, Il en sera responsable, il en sera puni. On dit, familièrement, dans le même sens, Il en portera la folle enchère.
Fig., Porter le joug, Être dominé par quelqu'un.
Fig. et fam., Porter quelqu'un sur les épaules, En être importuné, ennuyé, excédé. C'est un homme qu'on porte sur les épaules. Je le porte sur les épaules.
Fig., Porter quelqu'un dans son cœur, Le chérir extrêmement. Il ne le porte pas dans son cœur, Il ne l'aime pas du tout.
Fig., L'un portant l'autre ou Le fort portant le faible, En compensant l'un avec l'autre, de manière à former une quantité moyenne. Cette vigne, cette terre rapporte tant tous les ans, l'un portant l'autre, le fort portant le faible.
Fig., Porter quelqu'un, Mettre en avant quelqu'un comme candidat, dans une élection. Qui portez-vous? Je porte un tel à la députation. Il sera porté par la majorité de l'assemblée.
Fig., Être porté par l'opinion, Avoir la faveur publique.
En termes de Manège, Porter son cheval, Le soutenir, en marchant, de la main, des jarrets et des cuisses.
PORTER se dit aussi des Chevaux, des bêtes de charge et des objets inanimés qui soutiennent quelque chose de pesant. Le cheval qui le portait. Ce vaisseau porte cinq cents hommes d'équipage et des vivres pour six mois. La glace est assez solide pour porter plusieurs personnes. Ces colonnes portent une galerie.
Cette rivière porte bateau, Elle est navigable.
En termes de Marine, Porter de la toile, Avoir beaucoup de voiles dehors. Porter bien, porter mal la voile, Se comporter bien, se comporter mal dans la navigation à voile.
PORTER se dit absolument de la Glace qui est assez solide pour soutenir le poids des hommes, des voitures. La glace porte. Le fleuve était pris, il portait.
PORTER s'emploie figurément dans le sens de Soutenir, en parlant de Dignités, d'honneurs, etc. Il porte bien sa nouvelle dignité. Il porte mal un nom célèbre.
Il signifie encore Supporter, souffrir, endurer. Il porte patiemment sa disgrâce. ce vin porte bien l'eau, On ne laisse pas d'en sentir encore la force quand on y met de l'eau. On dit dans le sens contraire : Ce vin ne porte pas l'eau.
Porter bien le vin, Boire beaucoup de vin sans s'enivrer.
Cet homme porte bien son âge, Il conserve dans un âge avancé un air de vigueur et de santé. Dans un sens opposé et moins ordinaire, Porter bien son âge signifie Annoncer par son extérieur l'âge que l'on a. On dit encore : Il porte cinquante ans, Il paraît avoir cinquante ans.
PORTER signifie aussi simplement Avoir sur soi ou tenir à la main, sans égard à la pesanteur de la chose. Il ne porte jamais d'argent sur lui. Il porte toujours quelque livre dans sa poche. Porter un bouquet à la main.
Il se dit particulièrement, dans cette acception, en parlant de Tout ce qu'on met sur soi, pour servir à l'habillement, à la parure, à la défense, ou pour marquer la profession, l'état, la dignité. Porter une robe toute simple. C'est un vêtement qui n'a jamais été porté. Porter du velours, du satin. Porter des dentelles. Porter des chemises fines. Porter perruque. Il porte toute sa barbe. Porter un collier de perles. Porter une bague au doigt. Porter des plumes à son chapeau. Porter lunettes, des lunettes. Porter une décoration.
Porter l'épée, la robe, la soutane, le petit collet, le froc, la livrée, Être officier, magistrat, ecclésiastique, abbé, moine, laquais.
Porter les armes, Servir dans une armée, faire la guerre. Il a porté les armes sous tel général. Il porta les armes contre son pays.
Dans le langage militaire, Porter l'arme, les armes, Exécuter, au commandement, avec le fusil, le mousqueton ou le sabre un certain mouvement que les règlements décrivent diversement selon les époques. Porter les armes à quelqu'un, Exécuter ce mouvement pour rendre les honneurs à quelqu'un.
Fig. et pop., Cette femme porte la culotte, Elle est plus maîtresse dans sa maison que son mari.
Porter le deuil d'une personne, Être en deuil d'une personne.
Porter les couleurs d'une dame, Porter dans son ajustement les couleurs qu'elle affectionne le plus; et, au figuré, Se mettre au rang de ses adorateurs.
Cela ne se porte plus, Ce n'est plus à la mode.
Cela est bien porté, est mal porté, Cela est de bon, de mauvais ton. Il se dit aussi, figurément, du Bon, du mauvais usage.
PORTER se dit aussi des Différentes manières de tenir son corps, sa tête, ses bras, etc., et de tout ce qui regarde la contenance et le geste. Porter la tête haute. Porter les pieds. en dehors. Porter le bras en écharpe.
Il se dit en ce sens des Animaux, et principalement des Chevaux et des chiens. Ce cheval porte bien sa tête; il porte beau. Ce cheval porte haut, porte bas. Ce chien porte bien ses oreilles. Ce chien porte bas l'oreille.
Porter beau se dit aussi familièrement d'une Personne, principalement d'un Homme d'un certain âge, qui a de l'élégance et un air de jeunesse et de vigueur.
PORTER signifie aussi Transporter une chose d'un lieu dans un autre. Porter une lettre à la poste. Faire porter des marchandises dans un magasin. Portez ces papiers dans mon cabinet.
Porter quelqu'un en terre, Le porter pour l'enterrer.
PORTER signifie encore Pousser, étendre, élever, faire aller, conduire. Il faut porter ce mur plus loin, Il faut le démolir et le reconstruire plus loin; ou bien, Il faut le prolonger. Il faut porter cette haie encore plus loin. La tempête porta le navire contre un écueil. Porter le pied en avant. Porter sa main à sa bouche, à sa tête. Des tuyaux qui portent l'eau dans un jardin.
Porter la main à l'épée, porter la main au chapeau, Étendre sa main pour tirer l'épée, ou pour ôter son chapeau.
Porter la main sur quelqu'un, Le frapper.
PORTER s'emploie aussi figurément dans le sens de Transporter, transmettre, pousser, étendre, élever. Il a porté dans ces contrées quelques-uns des arts de l'Europe. Il porta la guerre dans l'Asie. Il a porté le fer et la flamme dans cette province. Il a porté la désolation, la mort, le carnage dans le pays. Il porte le trouble, la confusion dans cette famille. Porter une nouvelle. Porter un ordre. Porter au loin la terreur de ses armes. Porter son ambition, ses espérances, ses désirs jusqu'aux plus grandes choses. On ne saurait porter le scrupule plus loin. Ses exploits ont porté sa gloire jusqu'aux extrémités du monde. Porter les sciences, les arts à leur perfection. Il porte tout à l'extrême. Il porte loin l'esprit d'économie. Porter son attention sur un objet. Il a porté ses soupçons jusque sur son frère. Il a porté la dignité, l'autorité de la magistrature à un haut degré. Il porte ses prétentions trop haut. Ce nouvel emprunt porte le total de sa dette à dix mille francs.
Porter un article sur un registre, sur un livre de comptes, L'y inscrire. On dit dans le même sens : Porter en compte. Porter en recette, en dépense. Porter au crédit, au débit. On dit encore : Porter quelqu'un sur une liste.
Fig. et fam., Il ne le portera pas loin se dit d'un Homme par qui on a été offensé et signifie qu'On s'en vengera avant peu. On dit dans un sens analogue : Il ne le portera pas en paradis.
Fig., Porter une personne, une chose aux nues, La louer excessivement.
Porter un coup à quelqu'un, Donner, ou tenter de donner un coup à quelqu'un. Ils lui portèrent plusieurs coups, mais il les para tous. Porter un coup d'épée. Porter une botte.
Fig., Cette affaire a porté un coup mortel à son crédit, à sa réputation, Elle a ruiné son crédit, sa réputation.
Fig., Porter coup se dit de Certaines choses qui font une grande impression ou qui tirent à conséquence. Comme il ne dit rien qui ne soit à propos, toutes ses paroles portent coup. Cette démarche a porté coup.
Fig., Porter coup se dit aussi de Certaines choses qui nuisent. Ses plaisanteries portent coup. Cette entreprise a porté coup à sa fortune. Ce chagrin porta coup à sa santé.
Porter ombre, porter son ombre se dit d'un Objet qui projette son ombre sur une surface.
Porter ses regards, sa vue vers quelque endroit, Regarder, diriger ses regards, les fixer, les arrêter en quelque endroit.
Fig., Porter sa vue bien loin, Prévoir de loin les choses à venir. Porter ses vues bien haut, Former de grands desseins.
Porter ses pas en quelque lieu, S'y transporter. Où portez-vous vos pas?
Porter la santé de quelqu'un, porter une santé, Boire à la santé de quelqu'un, en invitant les personnes présentes à en faire autant. À la fin du repas, on porta les santés. On dit dans le même sens : Porter un toast à quelqu'un.
Porter amitié, porter affection à quelqu'un; et Être porté d'amitié pour quelqu'un, Avoir de l'amitié, de l'affection pour quelqu'un.
Porter envie, Envier. Il ne faut pas porter envie aux succès d'autrui. Il signifie aussi Souhaiter, sans malveillance, un bonheur qu'on voit arriver à une autre personne. Je porte envie à mon ami de ce qu'il a le plaisir d'être avec vous.
Porter bonheur, porter malheur, porter chance à quelqu'un se dit d'une Personne qui est censée influer sur le bonheur, sur le malheur de quelque autre. On le dit aussi des Choses. Le service que je lui ai rendu semble m'avoir porté bonheur.
Porter préjudice, un préjudice, Nuire. Je serais désolé de vous porter préjudice. Sa négligence m'a porté un grand préjudice.
Porter ombrage, Causer à quelqu'un une inquiétude provoquée par la crainte d'être éclipsé.
Porter la parole, Parler au nom d'une autorité, d'une compagnie, d'un corps. L'avocat général a porté la parole dans cette affaire. Il portait la parole pour sa compagnie.
Porter à quelqu'un des paroles de paix, de conciliation, Lui faire de la part d'un autre des propositions pacifiques, conciliantes.
Porter témoignage, Témoigner. Il est odieux de porter témoignage contre la vérité. Je puis porter témoignage qu'il n'en a jamais dit un mot. Il a porté témoignage en laveur de l'accusé.
Porter un jugement, son jugement sur quelque chose, Juger de quelque chose. Je n'ai point encore porté de jugement là-dessus.
PORTER signifie, en outre, Soumettre à une juridiction, à un examen, à un jugement. Il porta la proposition à la tribune. Il porta l'affaire à la Cour d'appel. Porter un procès devant le juge. La cause sera portée à l'audience. Porter sa plainte au magistrat. Absolument, Porter plainte, Adresser à une autorité une plainte contre quelqu'un.
Porter à la connaissance de, Faire connaître, faire savoir, informer. Je porte à votre connaissance qu'une vacance s'est produite dans cette administration.
PORTER signifie aussi Induire, exciter à quelque chose. Son inclination le porte à ce genre d'études. Les heures du soir portent à la mélancolie. C'est l'avarice qui l'a porté à cette bassesse. Ses amis l'ont porté à faire cette démarche.
PORTER se dit aussi des Femmes qui sont grosses. Porter un enfant.
Il se dit, absolument, des Femelles des animaux. Les cavales portent onze mois.
Il signifie aussi Produire; et il se dit de la Terre, des arbres, etc. Des terres qui portent du froment. Un arbre qui porte de beaux fruits. L'arbre qui porte la noix muscade.
Cette somme porte intérêt, Elle produit intérêt.
PORTER signifie quelquefois Causer, produire, amener avec soi. Le vice porte avec lui sa punition. Toute bonne action porte avec soi sa récompense. Une pensée forte, juste, lumineuse porte avec elle son expression.
Cela porte son excuse avec soi se dit d'un Empêchement légitime qu'on allègue pour s'excuser de n'avoir pas fait une chose.
PORTER se dit en parlant de l'Esprit, du caractère et signifie Manifester, montrer. Il a porté dans cette affaire un esprit de chicane. Il porte en toutes choses un grand esprit de justice. Il porte dans la société une humeur douce et facile.
Il signifie encore Avoir, présenter, offrir. Il porte la tristesse peinte sur son visage. Il porte en lui le germe des plus heureuses qualités. Ce monument porte telle inscription. Cet acte ne porte point de date. Cette vaisselle porte les armes de telle famille. Tous les ouvrages de cet auteur portent la marque de son talent. Porter les marques d'un coup, d'une blessure. Certaines pierres portent des empreintes de poissons, de feuilles, etc. Les monuments de ce peuple portent un caractère de force et de grandeur qui étonne. Cette conduite porte le caractère de l'hypocrisie.
Il s'emploie absolument dans le même sens, en termes de Blason. Il porte d'azur au lion d'argent. Il porte de gueules à trois besants d'or.
PORTER, en parlant d'Actes publics, de lettres et d'autres écrits, signifie Déclarer, dire, exprimer. L'ordonnance porte que.... L'arrêt porte condamnation. Il est porté par le contrat que... Les peines portées par la loi. Comme le portent vos ordres.
PORTER est aussi verbe intransitif et signifie Poser, être soutenu. Une poutre qui porte sur la muraille. Tout l'édifice porte sur ces colonnes.
Porter à cru, Porter directement sur le sol.
Porter à fond se dit d'une Construction élevée à plomb sur son fondement.
Porter à faux se dit d'une Partie de construction qui est mal posée sur ce qui doit la soutenir, ou qui ne porte pas directement sur sa base, sur son point d'appui. Cette poutre, cette pierre porte à faux. Voyez PORTE À FAUX à son ordre alphabétique.
Fig., Ce raisonnement porte à taux, se dit d'un Raisonnement qui n'est pas concluant, soit que le défaut vienne du principe, soit qu'on fasse du principe une mauvaise application. Cette voiture porte sur la flèche, Elle touche, elle bat sur la flèche quand elle est en mouvement. La selle de ce cheval poile sur le garrot, Elle comprime le garrot du cheval.
En parlant d'Armes à feu, Tirer à bout portant, En appuyant le bout de l'arme sur le corps de quelqu'un, ou au moins de fort près.
Fig. et fam., Dire quelque chose à bout portant, Dire en face à une personne quelque chose de direct, d'inattendu, généralement de désobligeant, en tout cas de gênant. Faire à quelqu'un des reproches, une scène à bout portant. Il souffrait à recevoir de tels éloges à bout portant.
Fig., La perle dans ce combat a porté principalement sur ce corps, Ce corps a principalement souffert, a perdu le plus de monde.
Fig., Cette observation, cette critique, cette objection porte sur telle chose, etc., Elle a telle chose pour objet. Cet examen porte sur la géographie.
En termes de Marine, Porter au sud, au nord, etc., Gouverner, faire route au sud, au nord, etc. On dit de même Porter au large, porter à terre. Laisser porter signifie Venir sous le vent pour se rapprocher du vent arrière.
PORTER, intransitif, signifie aussi Atteindre; et, en ce sens, il se dit principalement des Armes de trait et des armes à feu, ainsi que de leurs projectiles. Ce canon, ce fusil, cette arbalète porte loin. Les flèches ne sauraient porter jusque-là. Tous les traits ont porté.
Il se dit également des Coups d'armes à feu et autres. Tous les coups que l'on tire ne portent pas.
Il signifie aussi Toucher au but, l'atteindre. Le coup a porté juste.
Il se dit, figurément, de Ce qui fait impression, de ce qui est décisif. Son discours a porté. Il n'y a pas, dans cette lettre, un mot qui ne porte.
Cette objection ne porte pas, Elle n'atteint pas son but.
PORTER signifie aussi Parcourir une certaine étendue, en parlant du son, du regard. Sa vue porte loin. Le bruit de la fusillade portait à deux kilomètres. Il se dit du Vent en un sens analogue. Quand le vent porte, le bruit des cloches du village voisin vient jusqu'ici.
La tête a porté se dit en parlant d'un Coup que l'on s'est donné à la tête en tombant.
Fig., Porter à la tête se dit d'une Boisson ou d'une vapeur qui étourdit, qui entête. Ce vin porte à la tête. Cette odeur me porte à la tête. On dit aussi Porter sur les nerfs, en parlant de Certaines choses qui irritent, qui agacent les nerfs.
SE PORTER signifie Aller, se transporter. Le roi, le général se porta, se porta de sa personne au fort de la mêlée. Se porter sur la ligne de bataille. La foule se porte à tel endroit. Cette pièce réussit, la foule s'y porte, on s'y porte en foule.
Fam., On s'y porte, se dit en parlant d'un Lieu où il y a une grande foule, où l'on est très serré.
SE PORTER se dit, dans une acception analogue à la précédente, en parlant de Diverses choses. Le sang s'est porté à la tête. Tout le poids se porte de ce côté. La curiosité, l'intérêt se portait principalement sur lui.
Il se dit encore en parlant de la Disposition de l'esprit, de l'inclination, de la pente qu'on a à faire quelque chose. C'est un jeune homme qui se porte au bien. Il s'est porté à cela de lui-même. Il se porte avec ardeur à tout ce qu'il fait. Il se porte au mal. Il est vieux.
Se porter à la dernière extrémité, aux dernières extrémités, à des extrémités contre quelqu'un, Le traiter avec la dernière sévérité, exercer sur lui des actes de violence, d'emportement. On dit de même Se porter à des excès.
SE PORTER signifie aussi Se présenter comme candidat à un poste électif. Il se porte dans le premier arrondissement.
En termes de Procédure, Se porter partie civile contre quelqu'un, Intervenir contre lui dans un procès. Se porter héritier ou pour héritier, Prendre la qualité d'héritier, se déclarer héritier et agir en cette qualité.
Se porter fort pour quelqu'un, Répondre, se porter caution pour lui.
SE PORTER se dit aussi en parlant de la Santé. Se porter bien. Se porter mal. Comment vous portez-vous? Prenez de l'exercice : vous vous en porterez mieux. Fig., Ses affaires ne s'en portent pas plus mal.
Il signifie aussi Être porté comme vêtement ou comme parure. Cette étoffe ne se porte plus. Les pendants d'oreille se portent moins aujourd'hui qu'autrefois.
ÊTRE PORTÉ signifie Avoir de l'inclination, de la disposition. Il est porté à médire.
Être plus porté pour une chose que pour une autre, Avoir plus de dispositions, plus de goût pour une chose que pour une autre.
Fam., Être porté sur sa bouche, Être gourmand.
Le participe passé
PORTÉ s'emploie aussi adjectivement. Vous voilà tout porté, se dit en s'adressant à Quelqu'un qui n'a point à se déplacer. Restez ici à dîner, vous voilà tout porté.
En termes de Peinture, Ombre portée, Toute ombre qu'un corps projette sur une surface.

Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935

Le verbe porter possédant la conjugaison régulière du premier groupe et un radical sans variations ou particularités notables, de nombreux verbes du premier groupe possèdent la même conjugaison. Seuls les plus connus et les plus utilisés ont été listés ci-dessous :

Voici la liste des verbes fréquemment employés en conjugaison. Ces verbes sont généralement employés comme modèles de conjugaison :

Auxiliaires


Verbes modèles du premier groupe


Verbes modèles du deuxième groupe


Verbes modèles du troisième groupe