Présent

  

j'élève
tu élèves
elle élève
nous élevons
vous élevez
elles élèvent

j'ai élevé
tu as élevé
elle a élevé
nous avons élevé
vous avez élevé
elles ont élevé

Imparfait

  

j'élevais
tu élevais
elle élevait
nous élevions
vous éleviez
elles élevaient

j'avais élevé
tu avais élevé
elle avait élevé
nous avions élevé
vous aviez élevé
elles avaient élevé

j'élevai
tu élevas
elle éleva
nous élevâmes
vous élevâtes
elles élevèrent

j'eus élevé
tu eus élevé
elle eut élevé
nous eûmes élevé
vous eûtes élevé
elles eurent élevé

j'élèverai
tu élèveras
elle élèvera
nous élèverons
vous élèverez
elles élèveront

j'aurai élevé
tu auras élevé
elle aura élevé
nous aurons élevé
vous aurez élevé
elles auront élevé

Présent

  

que j'élève
que tu élèves
qu'elle élève
que nous élevions
que vous éleviez
qu'elles élèvent

Passé

  

que j'aie élevé
que tu aies élevé
qu'elle ait élevé
que nous ayons élevé
que vous ayez élevé
qu'elles aient élevé

Imparfait

  

que j'élevasse
que tu élevasses
qu'elle élevât
que nous élevassions
que vous élevassiez
qu'elles élevassent

que j'eusse élevé
que tu eusses élevé
qu'elle eût élevé
que nous eussions élevé
que vous eussiez élevé
qu'elles eussent élevé

Présent

  

j'élèverais
tu élèverais
elle élèverait
nous élèverions
vous élèveriez
elles élèveraient

Passé

  

j'aurais élevé
tu aurais élevé
elle aurait élevé
nous aurions élevé
vous auriez élevé
elles auraient élevé

Présent

  

élève
élevons
élevez

Passé

  

aie élevé
ayons élevé
ayez élevé

Présent

 
élever

Passé

 
avoir élevé

Présent

élevant

Passé

élevé
ayant élevé

Présent

en élevant

Passé

en ayant élevé
 

Verbe élever

Le verbe élever est un verbe du 1er groupe. Il est employé couramment en français.
Le verbe élever possède la conjugaison des verbes en : -ever
Le verbe élever se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
Le verbe élever est de type transitif direct.
La voix passive peut être utilisée pour le verbe élever car celui-ci est de type transitif direct.
Le verbe élever est du premier groupe. Il possède donc les terminaisons régulières du premier groupe. On pourra le conjuguer sur le modèle du verbe aimer. Suivez ce lien pour voir toutes les terminaisons de la conjugaison des verbes du premier groupe : conjugaison des verbes du premier groupe.

Cependant, bien que les terminaisons soient parfaitement régulières, le radical, lui, peut subir de nombreuses variations ou présenter plusieurs particularités.
Le verbe élever possède la conjugaison des verbes en : -ever. Les verbes en -e-consonne-er : le « e » avant la consonne étant atone, il prend un accent grave pour donner le son « è » afin de le rendre tonique lorsque la terminaison est muette. Par exemple, le verbe « semer » fera : « je sème », « nous semons », « ils sèment ». C'est le cas des verbes en -ecer (dépecer), -eder (beder), -eger (broumeger), -emer (semer), -ener (amener), -eper (receper), -erer (fosserer), -eser (peser), -ever (lever) et -evrer (sevrer). A noter: les verbes en -eler et -eter possèdent une autre particularité, ces verbes doublent dans la majorité des cas la consonne « l » ou « t ».
Options du moteur de conjugaison
Forme pronominale:
Choix de la voix:
Choix de l'auxiliaire:
Choix du genre:
Forme négative:
Forme interrogative:
Couleurs:
Partagez cette conjugaison
Suivez-nous
ÉLEVER : v. tr. Mettre plus haut, porter plus haut, rendre plus haut. Ce tableau est trop bas, il faudrait l'élever. Élevez davantage cette lampe. Ce mur n'a que trois mètres, il faut l'élever d'un mètre. Élever des eaux pour faire des jets d'eau, des cascades. Ce terrain s'élève en amphithéâtre. S'élever en l'air. Nous vîmes s'élever un nuage de poussière. Les vapeurs qui s'élèvent de la terre.
Élever la voix, élever le ton, Parler plus haut qu'à l'ordinaire; et, figurément, Parler avec hauteur. Il ne vous convient pas d'élever ici la voix.
Fig., Élever la voix pour quelqu'un, en faveur de quelqu'un, contre quelqu'un, Parler hautement, ouvertement en faveur de quelqu'un, ou à son désavantage. Leur voix s'est élevée en faveur de l'innocent. On dit, dans un sens analogue, Élever une protestation.
En termes de Musique, Élever le ton d'un morceau, Transposer un morceau pour qu'il soit exécuté sur un ton plus haut que celui dans lequel il a été composé. Par analogie, Élever le ton d'une discussion, d'un débat.
Fig., Élever son cœur, son esprit, son âme à Dieu, Porter ses pensées, ses désirs vers Dieu. Une âme qui s'élève à Dieu. On dit également Élever son âme, ses pensées vers Dieu.
Fig., Élever l'âme, l'esprit, Les fortifier, les ennoblir. La lecture de cet ouvrage élève l'âme. Dans la contemplation de la nature, l'âme s'élève. On dit dans un sens analogue Élever les sentiments, le courage. Son style s'élève quelquefois.
Il signifie au figuré Investir de quelque dignité, placer dans un haut rang, rendre supérieur en pouvoir, en fortune, en gloire. La faveur l'a élevé de bien bas. Dieu élève les uns et abaisse les autres. On dit, dans le même sens, Élever quelqu'un aux charges, aux dignités, aux honneurs; l'élever au plus haut rang. S'élever à force d'intrigues. S'élever par son mérite aux plus hautes dignités.
Fig., Élever quelqu'un au-dessus des autres, Lui attribuer la supériorité, l'avantage sur les autres. Il l'a élevé au-dessus de tous les autres. On dit, par exagération dans un sens analogue, Élever quelqu'un aux nues, Lui donner des louanges excessives.
Élever une chose au rang d'une autre, Lui attribuer, ou lui donner une importance égale, le même mérite. Il a, par ses découvertes, élevé cette science au rang des sciences exactes.
Il signifie encore figurément Augmenter de quantité, de prix, de valeur. Élever le prix des denrées. Le prix de cette marchandise s'est élevé à cent francs. Élever le taux de l'intérêt. Élever la valeur d'une monnaie. Élever la température d'un lieu, d'un liquide. Le thermomètre s'est élevé à vingt degrés.
En termes de Mathématiques, Élever un nombre à la seconde puissance, à la troisième puissance, etc., Le carrer, le cuber.
Il signifie en outre Faire construire. Élever un bâtiment, un mur, un pavillon. Élever une statue à un grand homme. Élever un obélisque.
Fig., Élever autel contre autel. Voyez AUTEL.
En termes de Géométrie, Élever une perpendiculaire, D'un point pris sur une ligne, tracer une perpendiculaire à cette ligne.
Il signifie aussi figurément Opposer, proposer ou faire naître, en parlant de Doutes, de scrupules, de difficultés. Vous élevez là une difficulté, une chicane bien étrange. Élever des doutes sur la réalité d'un fait.
Il signifie encore Nourrir un enfant, entretenir son existence jusqu'à ce qu'il ait acquis une certaine force. Cette femme a eu plusieurs enfants, mais elle n'a pu en élever aucun. Cet enfant est faible, il sera malaisé à élever. Élever par charité.
Il se dit, dans un sens analogue, en parlant des Animaux, et même des arbres et des plantes. Les paons sont difficiles à élever. J'ai eu de la peine à élever ces plantes, ces fleurs, ces arbres.
Il signifie au figuré Instruire, former par l'éducation. Élever la jeunesse, l'élever dans la crainte de Dieu. Il a été élevé dans la religion catholique. Il fut élevé dans un collège de province.
S'élever signifie particulièrement S'enorgueillir. Celui qui s'élève sera abaissé.
Fig., S'élever à de hautes considérations sur un sujet, Présenter, développer sur un sujet de hautes considérations.
Fig., S'élever à la connaissance de Dieu, aux notions, aux idées d'ordre, de justice. S'élever à la conception d'un ordre général de l'univers, etc., se dit de Ceux que le perfectionnement de l'intelligence et l'habitude de la réflexion ont mis en état de comprendre l'existence de la Divinité, le besoin de l'ordre, de la justice, etc. On dit aussi L'esprit de l'homme ne peut s'élever jusque-là, Il n'est point donné à l'homme de comprendre cela.
Fig., Cette somme, ce nombre, etc., s'élève à tant, Monte à tant, est de tant. Le total s'élève à plus de vingt mille francs. Leur nombre ne s'élevait pas à plus de dix mille.
S'ÉLEVER signifie encore, tant au propre qu'au figuré, Se former, survenir, naître. Il s'éleva une tempête. Un orage s'est élevé tout à coup. Il s'éleva un bruit dans l'assemblée. Une dispute, une sédition s'est élevée. En ce temps-là il s'éleva des sectes nouvelles, des hérésies. Il parvint à dissiper les soupçons qui s'étaient élevés. Des doutes s'élevèrent dans mon esprit.
S'élever contre quelqu'un, Se déclarer contre lui, contre ce qu'il propose. Dès qu'il eut ouvert son avis, tout le monde s'éleva contre lui. Il signifie aussi Accuser quelqu'un, porter témoignage contre lui. Les preuves qui s'élèvent contre l'accusé. Dans le langage de l'Écriture, Mon péché s'élèvera contre moi.
Le participe passé
ÉLEVÉ, ÉE, s'emploie très souvent comme adjectif et signifie alors Haut. Un lieu élevé, fort élevé. Les montagnes les plus élevées. À un taux élevé. Une température élevée.
Il se dit aussi, figurément, pour Éminent, supérieur, noble, généreux. Un homme élevé en dignité. Être né dans un rang élevé. Être d'une condition élevée. Des idées, des considérations d'un ordre très élevé. Âme élevée. Esprit élevé. Sentiments élevés.
Style élevé, Style noble. Cette expression ne s'emploie que dans le style élevé.
Il se dit aussi de Celui, de celle qui a été formé par l'éducation. Un enfant bien élevé, mal élevé.
On dit aussi, Il n'est pas élevé, en parlant de Quelqu'un qui n'a point reçu d'éducation, qui a des manières grossières.

Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935