Présent

  

je me compte
tu te comptes
il se compte
nous nous comptons
vous vous comptez
ils se comptent

je me suis compté
tu t'es compté
il s'est compté
nous nous sommes comptés
vous vous êtes comptés
ils se sont comptés

Imparfait

  

je me comptais
tu te comptais
il se comptait
nous nous comptions
vous vous comptiez
ils se comptaient

je m'étais compté
tu t'étais compté
il s'était compté
nous nous étions comptés
vous vous étiez comptés
ils s'étaient comptés

je me comptai
tu te comptas
il se compta
nous nous comptâmes
vous vous comptâtes
ils se comptèrent

je me fus compté
tu te fus compté
il se fut compté
nous nous fûmes comptés
vous vous fûtes comptés
ils se furent comptés

je me compterai
tu te compteras
il se comptera
nous nous compterons
vous vous compterez
ils se compteront

je me serai compté
tu te seras compté
il se sera compté
nous nous serons comptés
vous vous serez comptés
ils se seront comptés

Présent

  

que je me compte
que tu te comptes
qu'il se compte
que nous nous comptions
que vous vous comptiez
qu'ils se comptent

Passé

  

que je me sois compté
que tu te sois compté
qu'il se soit compté
que nous nous soyons comptés
que vous vous soyez comptés
qu'ils se soient comptés

Imparfait

  

que je me comptasse
que tu te comptasses
qu'il se comptât
que nous nous comptassions
que vous vous comptassiez
qu'ils se comptassent

que je me fusse compté
que tu te fusses compté
qu'il se fût compté
que nous nous fussions comptés
que vous vous fussiez comptés
qu'ils se fussent comptés

Présent

  

je me compterais
tu te compterais
il se compterait
nous nous compterions
vous vous compteriez
ils se compteraient

Passé

  

je me serais compté
tu te serais compté
il se serait compté
nous nous serions comptés
vous vous seriez comptés
ils se seraient comptés

Présent

  

compte-toi
comptons-nous
comptez-vous

Passé

  

-
-
-

Présent

 
se compter

Passé

 
s'être compté

Présent

se comptant

Passé

-
s'étant compté

Présent

en se comptant

Passé

en s'étant compté
 
Options du moteur de conjugaison
Forme pronominale:
Choix de la voix:
Choix de l'auxiliaire:
Choix du genre:
Forme négative:
Forme interrogative:
Couleurs:
Le verbe se compter est du premier groupe. Il possède donc les terminaisons régulières du premier groupe. On pourra le conjuguer sur le modèle du verbe aimer. Suivez ce lien pour voir toutes les terminaisons de la conjugaison des verbes du premier groupe : conjugaison des verbes du premier groupe.

Le verbe se compter possède la conjugaison des verbes en : -er. Les verbes en -er sont tous réguliers (sauf pour le verbe aller qui est complètement irrégulier et donc du 3ème groupe). Les terminaisons du premier groupe ne présentent aucune variation, ni exception.
A noter: bien que les terminaisons soient parfaitement régulières, certains types de verbes du premier groupe en -cer, -ger, -yer, -eter, -eler, -é-consonne(s)-er, -e-consonne-er ainsi que le verbe envoyer et ces dérivés possèdent un radical, qui lui, subit de nombreuses variations lors de la conjugaison.

Le verbe se compter est la forme pronominale du verbe compter. La voix pronominale ou construction pronominale est une sorte d'intermédiaire entre la voix active et la voix passive. Le sujet effectue et subit l'action. A la forme pronominale, les pronoms réfléchis sont utilisés. Le pronom réfléchi est un pronom personnel qui remplit une fonction de complément et qui est de la même personne que le sujet du verbe. Il varie selon les six personnes de la conjugaison: « me », « te », « se », « nous », « vous », « se ».
Attention à l'accord du participe passé pour les verbes à la forme pronominale :
- Pour les verbes essentiellement pronominaux (ceux qui n'existent pas sous une forme non pronominale comme se souvenir, s'évader, s'abstenir, s'évanouir, s'enfuir, s'enquérir, s'abstenir...), le participe passé de ces verbes s'accorde toujours en genre et en nombre avec le sujet.
- Pour les verbes occasionnellement pronominaux (ceux qui existent sous une forme non pronominale et pronominale comme se laver, se brosser), la règle est la même que celle du participe passé avec l'auxiliaire avoir. Le participe passé de ces verbes s'accorde avec le complément d'objet direct si celui-ci est placé avant le verbe. On dira donc « Elle s'est lavée » et « Elle s'est lavé les mains ».
Il y a donc une exception avec les verbes pronominaux qui, même s'ils se conjuguent à la forme pronominale avec l'auxiliaire « être », s'accordent avec leur complément d'objet direct (COD) avec la même rêgle que s'ils étaient conjugués avec l'auxiliaire « avoir ». On retiendra donc que le participe passé des verbes pronominaux s'accorde avec le sujet sauf quand il est suivi d'un COD. On dira donc « Elle s'est prise au piège » et non « Elle s'est pris au piège », ou encore « Elle s'est mise au travail » et non pas « Elle s'est mis au travail », enfin on doit dire « Elle s'est pris un coup ».
Autre exemple pour le verbe permettre à la forme pronominale: les pronoms compléments « me », « te », « se », « nous », « vous » sont indirects et ne s'accordent pas, par exemple: « Elle s'est permis d'étonnantes remarques » En revanche, si le COD est placé devant le verbe, le participe passé de permettre se termine par un « e ». Exemple: « L'intervention qu'elle s'est permise »

Verbe se compter

Le verbe se compter est un verbe du 1er groupe.
Le verbe se compter possède la conjugaison des verbes en : -er
Le verbe se compter se conjugue avec l'auxiliaire être.
Le verbe se compter est un verbe pronominal. Il est donc toujours conjugué avec un pronom réfléchi. Le verbe se compter est la forme pronominale du verbe: Compter.
La voix passive peut être utilisée pour le verbe compter car celui-ci est de type transitif direct.
Partagez cette conjugaison
Suivez-nous
COMPTER : v. tr. Calculer une quantité, tel ou tel ensemble de choses. Compter de l'argent. Comptez combien il y a de personnes là. Compter les heures. Compter les voix. Compter les suffrages. Compter des soldats. Je les ai comptés un à un. Compter les mois par les révolutions lunaires. Chaque semaine, on compte le linge à remettre à la blanchisseuse. Absolument, Compter vite, avec une règle à calcul. Compter jusqu'à vingt, jusqu'à cent. Compter sur ses doigts.
Par extension, Compter les jours, les heures, les moments, etc., se dit pour exprimer qu'on trouve très longs les jours, etc. Je compte les moments passés loin de toi.
Compter une somme à quelqu'un, La lui payer. On lui compta mille francs. Plusieurs sommes lui ont été comptées.
Compter une chose à quelqu'un, Lui en tenir compte. Dieu nous comptera un verre d'eau et un soupir donnés en son nom.
Fig. et fam., Compter les morceaux, Tenir compte de ce que quelqu'un mange, et, par extension, Tenir compte de ce qu'il dépense, pour quelque chose que ce soit. Fig. et fam., Compter les morceaux à quelqu'un, Ne lui donner que le juste nécessaire.
Fig. et fam., Compter ses pas, Marcher lentement, ou, par extension, Ne pas marcher volontairement. Marcher à pas comptés. Compter tous les pas de quelqu'un, L'observer de fort près, le surveiller attentivement.
Compter tant d'années de service, d'exercice, etc., Avoir servi, avoir été dans un emploi pendant tant d'années. Il comptait dix années de service. Ce prince comptait déjà vingt années de règne. On dit de même, en parlant des Monuments, des institutions, des peuples, etc., Compter tant d'années, de siècles, etc., d'existence. Compter tant d'années, de printemps, etc., Être âgé de tant d'années. Elle comptait à peine seize printemps. Il comptait déjà soixante hivers.
Fig., Ses jours sont comptés, Le terme de sa vie est proche, il n'a plus que quelques jours à vivre.
Fig., Tout compté, ou Tout bien compté, Tout bien examiné, tout compensé. Tout bien compté, nous n'aurons pas à regretter d'avoir agi ainsi.
À COMPTER DE, loc. prép. À partir, à dater de. À compter de demain, le prix des places sera augmenté.
Il signifie quelquefois figurément, dans le style élevé, Marquer, signaler, et alors il est toujours suivi de la préposition par. Compter ses jours par des bienfaits. Toutes les années de son règne furent comptées par des triomphes.
Il signifie aussi Comprendre dans un compte, dans une énumération. Nous étions douze, en comptant les femmes, sans compter les enfants. Sans vous compter. En vous comptant. Vous avez oublié de compter un tel. Je ne compte pas la perte qu'il a faite, on l'en a suffisamment dédommagé. Sans compter tout ce qu'il a déjà reçu. Sans compter que vous serez nourri et logé. Voyez combien nous sommes, et n'oubliez pas de vous compter.
Compter parmi ses aïeux, parmi ses ancêtres, etc., Avoir au nombre de ses aïeux, de ses ancêtres, etc. Il compte des rois parmi ses aïeux. Il compte des maréchaux de France et des connétables parmi ses ancêtres. On dit de même, Compter une personne, une chose parmi d'autres, en parlant d'une Personne, d'une chose qui est ou que l'on range parmi d'autres. On comptait parmi les coupables tels et tels. Cet exploit doit être compté parmi les plus glorieux. Il comptait parmi ses provinces tel ou tel pays. Dans ce sens, il signifie souvent Comprendre. Cette ville compte dix mille habitants. On dit aussi Compter au nombre. Je crois pouvoir vous compter au nombre de mes amis.
Il se prend aussi dans le sens passif d'Être compté. Cela ne compte pas, ne peut pas compter, ne doit pas compter. Il a cessé de compter parmi les vivants.
Il s'emploie aussi intransitivement et signifie Calculer. Il sait lire, écrire et compter. Voyons ce que vous avez reçu, ce que vous avez dépensé, il faut compter. Ce n'est pas le tout que de compter, il faut payer. Il ne veut ni compter ni payer.
Fig., Savoir compter, Être fort attentif à ses intérêts. C'est un excellent homme, mais il sait compter.
Recevoir, prendre, donner sans compter, Recevoir, prendre, donner à pleines mains.
Compter avec quelqu'un, Régler le compte qu'on a avec lui. J'ai compté avec un tel, je ne lui dois rien.
Fig., Compter avec quelqu'un, Tenir compte à quelqu'un de ce qu'il veut, de ce qu'il peut, de ce qu'on lui doit. Ce personnage a désormais de l'autorité, il faut compter avec lui. Il se dit aussi des Choses. Il faut compter avec l'opinion publique. Il faut compter avec les circonstances.
Fig., Compter avec soi-même, Régler les comptes que l'on a avec sa conscience.
Prov. et fig., Qui compte sans son hôte, compte deux fois, On se trompe ordinairement quand on compte sans celui qui a intérêt à l'affaire, quand on espère ou qu'on promet une chose qui ne dépend pas absolument de nous. On dit de même, Il a compté sans son hôte.
Il signifie aussi Se proposer, croire. Il compte partir demain. Comptez que vous me trouverez toujours prêt à vous servir.
Compter sur quelqu'un, Faire fond sur lui, comme sur un homme dont on est assuré. On dit dans le même sens, Compter sur quelque chose. Compter sur ses forces, sur sa jeunesse, sur ses grands biens, sur son crédit, sur son savoir. Il ne faut compter sur rien de ce qu'il promet. Ne comptez pas sur ses promesses.
Compter pour signifie Réputer, estimer. Il faut le compter pour mort. Il compte pour rien tous les services qu'on lui rend. Il compte cela pour beaucoup. Pensez-vous qu'il se compte pour rien?

Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935
Bescherelle, Bled... notre sélection des meilleurs livres de grammaire


Voir les offres sur amazon
Livré chez vous en 24h avec

Le verbe se compter possédant la conjugaison régulière du premier groupe et un radical sans variations ou particularités notables, de nombreux verbes du premier groupe possèdent la même conjugaison. Seuls les plus connus et les plus utilisés ont été listés ci-dessous :

Voici la liste des verbes fréquemment employés en conjugaison. Ces verbes sont généralement employés comme modèles de conjugaison :

Auxiliaires


Verbes modèles du premier groupe


Verbes modèles du deuxième groupe


Verbes modèles du troisième groupe