Présent

  

je me meurs
tu te meurs
il se meurt
nous nous mourons
vous vous mourez
ils se meurent

-
-
-
-
-
-

Imparfait

  

je me mourais
tu te mourais
il se mourait
nous nous mourions
vous vous mouriez
ils se mouraient

-
-
-
-
-
-

-
-
-
-
-
-

-
-
-
-
-
-

je me mourrai
tu te mourras
il se mourra
nous nous mourrons
vous vous mourrez
ils se mourront

-
-
-
-
-
-

Présent

  

que je me meure
que tu te meures
qu'il se meure
que nous nous mourions
que vous vous mouriez
qu'ils se meurent

Passé

  

-
-
-
-
-
-

Imparfait

  

-
-
-
-
-
-

-
-
-
-
-
-

Présent

  

je me mourrais
tu te mourrais
il se mourrait
nous nous mourrions
vous vous mourriez
ils se mourraient

Passé

  

-
-
-
-
-
-

Présent

  

-
-
-

Passé

  

-
-
-

Présent

 
se mourir

Passé

 
-

Présent

se mourant

Passé

-
-

Présent

en se mourant

Passé

-
 
Options du moteur de conjugaison
Forme pronominale:
Choix de la voix:
Choix de l'auxiliaire:
Choix du genre:
Forme négative:
Forme interrogative:
Couleurs:
Se mourir est un verbe défectif. Il ne se conjugue pas sous toutes les formes possibles.
Le verbe se mourir ne se conjugue pas au temps composés ni au passé simple de l'indicatif, à l'imparfait du subjonctif et à l'impératif présent.
Voici d'autres exemples de verbes défectifs: bruire, distraire, traire, extraire, soustraire, paître.

Le verbe se mourir est la forme pronominale du verbe mourir. La voix pronominale ou construction pronominale est une sorte d'intermédiaire entre la voix active et la voix passive. Le sujet effectue et subit l'action. A la forme pronominale, les pronoms réfléchis sont utilisés. Le pronom réfléchi est un pronom personnel qui remplit une fonction de complément et qui est de la même personne que le sujet du verbe. Il varie selon les six personnes de la conjugaison: « me », « te », « se », « nous », « vous », « se ».
Attention à l'accord du participe passé pour les verbes à la forme pronominale :
- Pour les verbes essentiellement pronominaux (ceux qui n'existent pas sous une forme non pronominale comme se souvenir, s'évader, s'abstenir, s'évanouir, s'enfuir, s'enquérir, s'abstenir...), le participe passé de ces verbes s'accorde toujours en genre et en nombre avec le sujet.
- Pour les verbes occasionnellement pronominaux (ceux qui existent sous une forme non pronominale et pronominale comme se laver, se brosser), la règle est la même que celle du participe passé avec l'auxiliaire avoir. Le participe passé de ces verbes s'accorde avec le complément d'objet direct si celui-ci est placé avant le verbe. On dira donc « Elle s'est lavée » et « Elle s'est lavé les mains ».
Il y a donc une exception avec les verbes pronominaux qui, même s'ils se conjuguent à la forme pronominale avec l'auxiliaire « être », s'accordent avec leur complément d'objet direct (COD) avec la même rêgle que s'ils étaient conjugués avec l'auxiliaire « avoir ». On retiendra donc que le participe passé des verbes pronominaux s'accorde avec le sujet sauf quand il est suivi d'un COD. On dira donc « Elle s'est prise au piège » et non « Elle s'est pris au piège », ou encore « Elle s'est mise au travail » et non pas « Elle s'est mis au travail », enfin on doit dire « Elle s'est pris un coup ».
Autre exemple pour le verbe permettre à la forme pronominale: les pronoms compléments « me », « te », « se », « nous », « vous » sont indirects et ne s'accordent pas, par exemple: « Elle s'est permis d'étonnantes remarques » En revanche, si le COD est placé devant le verbe, le participe passé de permettre se termine par un « e ». Exemple: « L'intervention qu'elle s'est permise »

Verbe se mourir

Le verbe se mourir est un verbe du 3ème groupe.
Le verbe se mourir possède la conjugaison des verbes en : -ourir
Le verbe se mourir se conjugue avec l'auxiliaire être.
Se mourir est un verbe défectif. Il ne se conjugue pas sous toutes les formes possibles.
Le verbe se mourir est un verbe pronominal. Il est donc toujours conjugué avec un pronom réfléchi. Le verbe se mourir est la forme pronominale du verbe: Mourir.
Partagez cette conjugaison
Suivez-nous
MOURIR : v. intr. Cesser de vivre, en parlant des Hommes et des animaux. Mourir d'une mort naturelle, de mort violente, de vieillesse, de maladie. Mourir subitement. Mourir jeune. Mourir vieux. Mourir à la fleur de l'âge. De quoi est-il mort? Il est mort d'apoplexie, d'une fluxion de poitrine. Il est mort de faim. Il est mort empoisonné. Il est mort pauvre. Le chagrin l'a fait mourir. Il va mourir, il s'en va mourir. Malade à en mourir, à mourir. Il s'est laissé mourir de faim. Mourir avec fermeté, avec courage, avec résignation. Mourir chrétiennement, comme un saint, dans la grâce de Dieu, de la mort des justes. JÉSUS-CHRIST est mort pour tous les hommes. Mourir pour son roi, pour sa patrie, pour sa religion. Son chien est mort enragé. Son cheval vient de mourir.
Impersonnellement, Il meurt, année moyenne, tant de personnes dans cette ville. Il mourut beaucoup de monde de la grippe.
Fam., Mourir de sa belle mort, Mourir de mort naturelle.
Mourir au champ d'honneur, Être tué sur le champ de bataille.
Faire mourir quelqu'un, Le mettre à mort, en exécution d'une condamnation.
Se laisser mourir, Ne rien faire pour soutenir sa vie.
Mourir à la peine, Mourir au milieu et par suite d'occupations pénibles, qu'on n'a pas pu ou qu'on n'a pas voulu quitter. Son grand âge ne le décida pas à prendre sa retraite, et il mourut à la peine. Il se dit aussi d'une Entreprise à laquelle on ne veut pas renoncer, dont on ne veut pas démordre, dût-on y laisser sa vie. Je viendrai à bout de mon dessein, ou je mourrai à la peine.
Mourir à la tâche, Mourir au milieu de son travail, à force de travail.
Bien mourir, Mourir chrétiennement.
Pop., Mourir comme un chien, Mourir sans vouloir témoigner le moindre repentir de ses fautes, ou encore Mourir abandonné de tous.
Fam., Mourir dans la peau d'un intrigant, d'un malhonnête homme, se dit de Quelqu'un dont on n'espère pas qu'il se corrige jamais de ses défauts ou de ses vices.
Mourir dans son péché, Ne pas se corriger.
Mourir tout entier, Ne laisser aucune œuvre, aucune renommée après soi.
Par menace, Il ne mourra que de ma main, Je le tuerai.
Par forme de souhait, Je veux mourir, que je meure si ce que je vous dis n'est pas vrai.
Prov. On ne sait qui vit ni qui meurt, se dit pour marquer l'Incertitude de la vie. Ayez un bon contrat en forme : on ne sait qui vit ni qui meurt.
Prov., Les envieux mourront, mais non jamais l'envie.
Prov., Nous mourons tous les jours, Chaque jour nous avançons en âge, nous faisons un pas vers la mort.
Prov. et fig., Un lièvre va toujours mourir au gîte, Après avoir beaucoup voyagé, on est bien aise de retourner dans son pays.
Être mort civilement. Voyez CIVIL.
Fig., Être mort au monde, se dit d'une Personne qui a quitté le monde pour vivre dans la retraite et dans les exercices de piété. Mourir au péché, au vice, à ses passions, Rompre avec le péché, le vice, les passions.
Être mort pour quelqu'un, Être considéré comme mort par une personne avec laquelle on avait autrefois des relations de famille, d'amitié, etc., ou inversement, S'abstenir de toutes relations avec des parents, des amis qu'on a quittés. Ce jeune homme s'est expatrié, il est mort pour sa famille. Après ce que vous venez de faire, vous êtes mort pour moi.
MOURIR se dit souvent par exagération. Mourir de chaleur, de froid, de faim, de soif. Mourir d'impatience, d'inquiétude. Vous devriez mourir de honte. Mourir de joie. Mourir de rire. Il meurt d'amour pour cette femme. Il meurt d'envie de la voir. Mourir d'ennui. S'ennuyer à mourir.
Mourir de faim signifie spécialement N'avoir pas les moyens d'exister. Cet homme, cette famille meurt de faim. On dit substantivement, dans le même sens, Un meurt-de-faim, Un homme qui n'a pas de quoi vivre.
Par exagération, Vous me faites mourir, Vous m'affligez beaucoup; vous m'impatientez extrêmement.
Fig., Faire mourir quelqu'un à petit feu, Le faire languir en prolongeant des peines d'esprit, des inquiétudes, des chagrins qu'on pourrait lui épargner ou lui abréger.
MOURIR se dit également des Arbres et des plantes. Ces arbres ne viennent pas bien dans les sables, ils y meurent tous. J'avais planté des poiriers, des pommiers, qui sont morts. Le froid a fait mourir ces fleurs.
MOURIR se dit, par analogie, des États, des institutions, des établissements. Les États, les empires meurent comme les hommes. Cette entreprise, cette industrie meurt faute de capitaux, faute de main-d'œuvre.
MOURIR se dit aussi des Choses morales, des productions de l'esprit, des ouvrages de l'art. Sa gloire, sa mémoire, son nom ne mourra jamais. Vos bienfaits ne mourront jamais dans ma mémoire. Les ouvrages de cet auteur, de ce peintre, de ce sculpteur ne mourront pas.
Il se dit encore figurément de Certaines choses dont l'activité, le mouvement finit peu à peu. Le flot vient mourir sur le sable de la plage. Laisser mourir le feu. La boule est allée mourir au but.
Il se dit pareillement de Choses qui finissent par une dégradation insensible, comme les sons, les couleurs, etc. Dans ce tableau, les couleurs se perdent en mourant les unes dans les autres. Les sons arrivent, en mourant, jusqu'à mon oreille. Sa voix meurt à la fin de chaque phrase.
SE MOURIR signifie Être sur le point de mourir; mais en ce sens il ne se dit guère qu'au présent et à l'imparfait de l'indicatif. Il se meurt. Il se mourait. Fig., Votre feu, votre lampe se meurt. Cette industrie se meurt.
Par exagération, Il se meurt d'amour, de peur, d'impatience, d'envie de dormir, etc.

Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935
Bescherelle, Bled... notre sélection des meilleurs livres de grammaire


Voir les offres sur amazon
Livré chez vous en 24h avec

Voici la liste complète des verbes possédant une conjugaison identique au verbe se mourir :

Voici la liste des verbes fréquemment employés en conjugaison. Ces verbes sont généralement employés comme modèles de conjugaison :

Auxiliaires


Verbes modèles du premier groupe


Verbes modèles du deuxième groupe


Verbes modèles du troisième groupe